Qu’est-ce que le Webmarketing ?

« Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste », William Shakespeare

J’ai ce sentiment étrange qu’il faille encore en 2015, éclairer le monde sur la dimension impressionnante que prend le web dans notre quotidien. Ce sentiment inexplicable qui m’oblige parfois à expliquer indéfiniment en quoi consiste mon métier, en quoi se résume mon quotidien, comme si je devais me justifier, comme si je devais, non pas parler du Webmarketing mais du « marketing en ligne » / « marketing sur internet » / « marketing online » (pour les plus assidus)… Des synonymes que certains ont du mal à comprendre :

« Ah mais oui ! J’ai compris ce que tu fais, en fait, tu t’occupes d’un site internet et tu fais des messages sur Facebook ? »

S’occuper, s’occuper… En partie oui, mais si le métier de Webmarketeur ne se résumait qu’à ça, je serais certainement informaticien aujourd’hui 🙂

Même si on a coutume de dire que tout s’explique, je pense que le Webmarketing lui, ne s’explique pas ou en tout cas, très difficilement. Il arrive parfois de demander à mes interlocuteurs de se référer à la définition de « couteau suisse », « multifonction », « multitâche »… Ça m’enlève une épine du pied et j’ai mine de rien, le sentiment de me faire comprendre quand j’emploi ces baragouins.

Je vais quand même relever le défi, celui de répondre à la question : qu’est-ce que le Webmarketing ? Ou devrais-je dire, comment M. Ruddy Garcia définirait le Webmarketing. En fait, je suis convaincu qu’il existe plusieurs manières de voir le Webmarketing.

Définition du Webmarketing

Ôhhh Conquête et Fidélité, êtes-vous là ?

Le Webmarketing est selon moi bien plus qu’une technique ou un phénomène, c’est une philosophie qui regroupe un certain nombre de techniques de marketing traditionnel appliquées au canal Internet. Pour faire simple, le Webmarketing consiste à vendre un produit ou service par le biais du web. Si le Webmarketing fait principalement appel aux techniques de marketing classique (on pense au mix marketing : les 5P), cette philosophie combine également des techniques de statistiques, de nouvelles technologies, de commerce, de logistique et plus globalement, de communication. Son apparition sur le territoire mondial tient naturellement compte des évolutions numériques.

Le Webmarketing :  un « Rubik’s Cube » ?

Oui. Un « Rubik’s Cube »… Étrange comme rapprochement non ? Mais c’est comme ça que j’imagine le Webmarketing. Croyez-le ou non, cet objet possède une multitude de points communs avec le Webmarketing, ne serait-ce que le premier mot qui nous vient à l’idée quand on pense à ce jouet: Casse-tête. N’allez pas me faire croire que le métier de Webmarketeur n’est pas un casse-tête ? Je vous ai parlé en introduction du fameux « couteau suisse ». Le métier de Webmarketeur nous mène naturellement à jongler entre plusieurs tâches et j’irai même plus loin : plusieurs métiers ! C’est un réel casse-tête naturel, à la fois propulseur en matière de compétences mais qui donne parfois l’effet étrange de ne pas avancer. Quelque chose de digitalement complexe mais pas obligatoirement compliqué. Un melting-pot de maîtrise, d’instinct, de stratégie et d’improvisation. Tant de qualités nécessaires pour mieux appréhender le Webmarketing et pour, devinez quoi : terminer un « Rubik’s Cube » !

Comme ce dernier, le Webmarketing est multi-dimensionnel, à plusieurs facettes avec une certaine interdépendance entre les dimensions. Si je choisis d’arrêter une campagne Adwords, ne verrai-je pas de conséquences sur le référencement naturel ? Je suis sûr que vous avez la réponse 🙂

J’aime bien comparer le Webmarketing avec cet objet parce que j’associe naturellement des couleurs à chaque levier marketing (notamment dans mes reporting) et le simple fait de devoir les aligner sur une même ligne constitue purement l’objectif même du Webmarketeur : Ne pas tout mélanger ! En effet, c’est en maniant proprement chaque levier qu’on arrive mieux à les situer. L’affiliation, c’est bien, le référencement aussi mais laissons-les avec leur spécificité, manions-les de manière à ce qu’ils deviennent complémentaires malgré leur différence.

Il fut un temps où le « Rubik’s cube » nous était vendu de face et je me souviens avoir dit à mes parents que ce casse-tête n’avait pas l’air aussi compliqué qu’il n’y parait. En même temps, on ne voyait qu’une seule face pas vrai ? Le Webmarketing, c’est exactement pareil ! La partie visible est souvent le site internet mais en réalité, c’est une vrai machine qui tourne derrière : un back office, des outils et stratégies Webmarketing, des fonctionnalités bref, un tout qui rend le Webmarketing bien plus compliqué qu’il n’y parait !

Webmarketing et Rubik's cube

Le Webmarketing : pas UN mais DES métiers

Comme vous avez pu le voir ci-dessus, j’ai abordé volontairement la notion de Webmarketing dans sa globalité. Pourquoi ? Pour vous montrer que si le webmarketing est un tout, il se compose néanmoins de divers domaines de compétences… Les responsables e-marketing / webmarketing devraient d’ailleurs se retrouver dans mon article. Le Webmarketing, c’est en effet plusieurs métiers, fonctions et spécialités ! Certaines personnes comme moi occupent une fonction générale du Webmarketing, fonction qui les oblige à être sur tous les fronts en même temps. D’autres se spécialisent dans une branche. Ils développent ainsi une expertise et un savoir-faire important sur un domaine en particulier qui peut être l’acquisition, la fidélisation, la technique de rédaction…

C’est pourquoi on retrouve aujourd’hui des métiers comme :

  • Community Manager > il s’occupe en partie des réseaux sociaux, gère une communauté et a pour objectif d’augmenter l’engagement.
  • Responsable Affiliation > il gère toute la partie acquisition portant sur le levier « Affiliation ». Il fédère ses affiliés, les fidélise, les rémunère et met en place des leviers webmarketing (site-under, overlay, display, retargeting…).
  • Chef de projet E-CRM > il est le garant de l’utilisation des données clients. Il récolte, stock et utilise la data pour créer des campagnes de fidélisation 3.0. Son rôle est également d’automatiser les processus d’interaction avec les clients. Il existe aussi des chefs de projet E-PRM (prospects).
  • Consultant SEO > il est garant du référencement naturel d’un site et est chargé d’optimiser son audience ainsi que son positionnement sur les différents moteurs de recherche. Le consultant peut aussi se spécialiser en SEA ou SMO.
  • Rédacteur Web > il est en charge de la rédaction des divers contenus web en fonction des règles d’écriture spécifique au digital et des techniques de référencement naturel (analyse sémantique, liens…)
  • Responsable e-mailing > il s’occupe de toute la stratégie d’e-mailing d’une organisation, de leur création à leur diffusion. Il veille à ce que les campagnes répondent aux objectifs de visibilité (acquisition et fidélisation) et analyse leurs performances.

 

Il existe de nombreux métiers du Webmarketing, la liste que je vous propose ici n’est qu’un condensé des possibilités qu’offre ce domaine. Mais pas d’inquiétude, vous pouvez consulter une liste plus complète en vous rendant sur nos fiches métiers.

 

Qu’est-ce que le Webmarketing ?
5 (100%) 14 votes

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here