Google passe à un index mobile-first

google-index-mobile-first-ok

Ca y est ! Google a annoncé qu’il pourra désormais analyser le contenu des sites mobiles et dans certains cas, le privilégier pour définir le positionnement des pages dans les SERP. Une annonce officielle de Doantam Phan, product manager chez Google qui semble suivre la tendance du mobile search puisque plus de la moitié des recherches sont aujourd’hui effectuées via un mobile.

La fin du duel version classique VS version mobile

Si elle n’est pas étonnante, cette annonce n’est pourtant pas à prendre à la légère, puisqu’elle risque de changer la donne en matière de SEO.

Depuis son lancement, Google a basé l’indexation et la notation des sites internet sur l’analyse du contenu de la version classique, affichée sur desktop. Cette façon de fonctionner était tout à fait fondée étant donné qu’auparavant, les sites proposaient le même contenu quelle que soit la version du site, sans distinction.

Jusque là, tout allait bien ! Mais ces dernières années, les habitudes de consommation ont changé : les internautes utilisent de plus en plus leur smartphone pour naviguer et/ou acheter sur internet. Pour répondre au mieux aux exigences « mobile friendly » de Google, les acteurs du web ont alors dû adapter leur stratégie de contenu pour proposer une version mobile adaptée aux petits écrans (tant sur le fond que sur la forme).

Il n’est aujourd’hui pas rare qu’une information soit présente sur la version classique mais pas sur la version mobile. Et c’est ce qui coince ! Google pouvait alors positionner dans ses résultats de recherche, des pages dont l’info recherchée par les mobinautes était tout simplement inexistante sur la version mobile…

Nos algorithmes n’évaluent pas la page qui sera réellement vue par l’utilisateur sur mobile

A travers un index mobile-first, Google souhaiterait donc lutter contre les sites mobiles proposant un contenu incomplet, éloigné de la page desktop explorée par le robot Google.

L’index Google mobile-first : quand et comment s’y préparer ?

Si l’annonce est officielle, la mise en place de l’index mobile-first n’en est qu’à ses balbutiements et ne se fera pas brutalement. Toutefois, il est important de bien s’y préparer pour ne pas avoir de mauvaises surprises dans les prochains mois. Pour cela, quelques précautions sont à prendre.

Si vous possédez déjà une version responsive ou dynamique, vous ne devriez pas voir le positionnement de vos pages affecté par l’index mobile-first. A contrario, si vous possédez une une version mobile (ou pas !) avec un code et/ou des URL différentes de la version classique, Google vous suggère d’ores et déjà d’effectuer quelques correctifs, notamment :

  • Ajouter la version mobile à la Search console
  • S’assurer que la version mobile est accessible pour le robot Google (Googlebot)
  • Proposer les mêmes données structurées sur les deux versions (classique et mobile)
  • Supprimer les données structurées inutiles
  • Ne pas modifier les URL canoniques

Dans ce cas, vous l’aurez compris, cette grande nouveauté n’est pas sans conséquence pour les référenceurs. Pour aborder sereinement la mise en place de l’index mobile-first, il faut s’y préparer. Google précise toutefois qu’en cas d’absence de version mobile, la version classique continuera d’être crawlée et indexée correctement.

Le géant américain insiste également sur le fait qu’il vaut mieux avoir une version classique fonctionnelle et bien structurée plutôt qu’une version mobile baclée… Si vous devez mettre en place une version mobile, attendez donc qu’elle soit complète avant de la lancer 🙂

 

Google passe à un index mobile-first
5 (100%) 2 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here