Google dans le viseur de Yelp et TripAdvisor

google_tripadvisor

Google est une fois de plus exposé à une affaire d’abus de position dominante. Cette fois-ci, l’affaire concerne Yelp et TripAdvisor. Les dirigeants respectifs de ces deux icônes de la recommandation clients se sont plaints via Twitter de l’abus de pouvoir de Google.

Des liens TripAdvisor en bas de page ?

C’est en partie ce que le PDG de TripAdvisor a reproché au géant de Moutain View. Stephen Kaufer, l’actuel CEO de TripAdvisor a annoncé via le réseau social Twitter ne pas comprendre pourquoi les liens renvoyant vers son site se retrouvaient en bas de page sur la requête « Hilton tripadvisor ». Ce dernier assure que la précision des mots-clés aurait dû propulser son site dans les premiers résultats (en haut de page), et on le comprend !

Et Yelp dans l’histoire ?

Le PDG de Yelp a lui aussi surenchéri sur cette affaire. Ce dernier rejoint la remarque du PDG de TripAdvisor en accusant le géant de Mountain View d’abus de position dominante. Yelp semble également souffrir de cette situation, c’est en tout cas ce que les dirigeants ont voulu faire savoir à la terre entière. Et pour cause, Google n’en est pas à sa première affaire. Ces accusations viennent s’ajouter à toutes celles cumulées depuis de nombreuses années par Google. Cette situation semble confirmer qu’il existe bel et bien un problème d’abus de pouvoir…

[wp_ad_camp_1]

 

La réponse de Google aux dirigeants : il s’agit d’un BUG

Face à ces accusations, Google a réagit en expliquant que cette situation est arrivée à cause d’une modification apportée à un bout de code présent dans son algorithme. Mouai… Personnellement, j’ai du mal à y croire bien que leurs affirmations semblent cohérentes et plausibles.

Les gérants de TripAdvisor n’ont pas souhaité réagir suite à la réponse apportée par Google. Pour Yelp, Google n’assume pas sa stratégie anti-concurrentielle pratiquée depuis de nombreuses années.

Affaire à suivre !

Google dans le viseur de Yelp et TripAdvisor
5 (100%) 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here